choisir ses lunettes

les lunettes et la conduite automobile

 

lunettes et conduiteUn automobiliste sur trois présente un défaut visuel et l'ignore. Or selon l'ASNAV (Association pour L'amélioration de la Vue), plus de 90% des décisions et des gestes nécessaires à la conduite d'une voiture dépendent des yeux de son conducteur.

 

Une bonne qualité de vision est donc primordiale pour conduire de jour et surtout de nuit. En effet, on estime que 20 % des responsables d’accidents de la route ont une vue déficiente non corrigée. Il est donc nécessaire de faire contrôler régulièrement sa vue avant de prendre le volant en toute sécurité.

 

 

 

Les fonctions visuelles utiles à la conduite

 

arrow La vision de loin : L'anticipation des longues distance et la capacité de réaction lors de la conduite est liée à une bonne visibilité de loin.

arrow La vision latérale : Elle permet de regarder droit devant soi tout en surveillant les côtés. Une bonne vision latérale doit permettre de détecter tous les mouvements dans un angle d'environ 180°. La notion de vitesse n'est pas fournie par les images que le conducteur regarde droit devant lui, mais par celles qui défilent de chaque côté. Notre vision périphérique nous est aussi indispensable pour conduire que notre vision centrale. Plus la vitesse augmente, plus la perception et le champ visuel diminue.

carte routierearrow La vision binoculaire : c'est la combinaison de la vision des 2 yeux et se traduisant par une perception unique des images. Elle assure une bonne perception des reliefs, de la profondeur et des distances. Certaines personnes n'ont pas une bonne vision binoculaire, des séances de rééducations visuelles peuvent être prescrites par votre ophtalmo.

arrow La vision de près : moins importante que les précédentes mais utile pour lire les informations sur le tableau de bord du véhicule, du GPS ou de la carte routière.
 

La conduite de nuit

 

arrow La nuit, votre vue est moins précise, la vision des couleurs et des contrastes est altérée, l'appréciation du relief ou des distances est faussée : c'est ce qu'on appelle la myopie nocturne. Le conducteur a alors tendance à sous-estimer les distances. Il y a trois fois plus d'accidents mortels la nuit que le jour : c'est souvent dû une vitesse excessive combinée à cette vision altérée.

arrow L'éblouissement des feux mal réglés pour rendre le conducteur aveugle pendant quelques secondes. Il peut être utile de s'équiper de lunettes spécialement conçues pour la conduite nocturne avec des verres teintés jaunes qui vont atténuer les éclairages et les reflets. On peut en trouver dans le rayon auto des grandes surfaces pour une dizaine d'euros.

 

Conduite de jour et lunettes de soleil

 

arrow Portez des lunettes de soleil de qualité, traitées contre les ultraviolets. Les lunettes solaires de catégorie 4 à verres très foncés sont interdites pour la conduite [En savoir plus sur les degrés de protection des lunettes de soleil ]

arrow Le passage d'une zone très ensoleillée à une zone très sombre comme un tunnel nécessite une réadaptation de l'œil pendant quelques secondes et la vision devient inefficace pendant ce laps de temps. Pour augmenter votre confort visuel vous pouvez opter pour des lunettes de soleil équipées de verres polarisants.

 

Conduire avec des lentilles de contact

 

arrow Pour conduire, si vous hésitez entre lunettes et lentilles, choisissez les lentilles si vous les supportez car elles apportent un champ visuel plus large que les lunettes.
arrow Si vous portez des lentilles, ayez une paire de lunettes de secours. La possession de lunettes de rechange n’est pas une obligation mais il est vivement conseillé d’en détenir une, pour pallier la perte éventuelle d’une lentille ou un incident lié au port de lentilles de contact comme une poussière dans l'œil.

 

Conduire avec des lunettes

 

arrow Les lunettes doivent être bien nettoyées particulièrement en cas de conduite de nuit, car les rayures ou les saletés accrochent la lumière des phares et rend encore plus difficile la vision nocturne.
arrow Les montures larges ou galbées et équipées de branches fines pour ne pas obstruer la vision latérale.

 

Les traitements de surface pour les lunettes qui offrent un meilleur confort au volant

arrow Les verres antireflets atténue les reflets créés par la lumière et améliore le confort de vision nocturne en diminuant l'effet d'éblouissement des phares ou des feux de signalisation.
arrow Les verres teintés jaune ou orangé apportent du contraste sur la route, notamment par temps de pluie ou temps couvert.En cas de brouillard, le port de verres jaunes, violets ou orange vous permettra également d'accentuer les contrastes et les reliefs.

arrow Le traitement polarisant supprime les rayons du soleil qui frappent verticalement le sol. Il élimine donc les mirages sur la route, mais aussi une partie des reflets sur le pare-brise.

 

[En savoir plus sur les traitements des verres pour lunettes ]

 

La réglementation

 

La conduite est interdite pour certaines affections visuelles

Pour garantir la sécurité des personnes atteintes d’affections importantes de la vue, le code de la route a défini des affections visuelles incompatibles avec la conduite, et ce, même avec des verres correcteurs.
arrow Si votre acuité, en utilisant les deux yeux ensemble, est inférieure à 5/10 à l’épreuve d’acuité binoculaire.
arrow Si l’un des deux yeux a une acuité visuelle nulle ou inférieure à 1/10, et si l’autre œil a une acuité visuelle inférieure à 6/10.

 

Dans quel cas le port de verres correcteurs est il obligatoire ?

Si votre permis de conduire porte la mention "port de verres correcteurs obligatoire" et que vous ne portez pas vos lunettes, vous risquez une amende de quatrième classe, la perte de 3 points sur le permis, et des peines complémentaires qui suivent : suspension du permis pour une durée pouvant atteindre 3 ans, interdiction de conduire tout véhicule à moteur, obligation d'effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

 

Ce que précise le code de la route ? 

Le Code de la route précise désormais que « tout candidat qui à un permis de conduire devra subir les examens appropriés pour s'assurer qu'il a une acuité visuelle compatible avec la conduite des véhicules à moteur". Cet examen ne présente pas de caractère obligatoire, mais relève de la responsabilité de chaque candidat. Il porte notamment sur l'acuité (qui doit être d'au moins 5/10ème en vision binoculaire), le champ visuel (qui doit être supérieur à 120°) et la vision nocturne.

 

 

lunettes-cabriolet

 

 

Share/Save/Bookmark