test-vue-en-ligneLes délais d'attente pour obtenir une consultation ophtalmo sont toujours de plus en plus longs. L'idée d'obtenir une ordonnance en ligne après un simple examen de la vue via votre ordinateur va t-elle vous tenter ?

C'est l'entreprise américaine Opternative qui va bientôt proposer d'imprimer son ordonnance de lunettes ou de lentilles de contact après avoir effectué des tests de la vue sur son site internet.

L'examen en ligne se fera en une dizaine de minutes pour un coût de 25 euros. Les internautes pourront ensuite imprimer leur  ordonnance de lunettes ou de lentilles de contact directement à partir du site et se rendre chez leur opticien préféré.

Pour réaliser le test oculaire, l'internaute doit bien sûr enlever ses lunettes (ou ses lentilles) et se situer à une certaine distance de son écran d'ordinateur. Après avoir pratiqué plusieurs exercices visuels, le site internet détermine si l'utilisateur est myope, astigmate ou presbyte, établit sa correction et explore d'autres problèmes comme par exemple une difficulté à discerner les couleurs.

Les tests d'acuité visuelle en ligne ont déjà été mis en place sur de nombreux sites et par quelques applications Smartphone mais jusqu'ici, aucun ne pouvait fournir une prescription légale.

Si le site obtient le succès escompté, il est probable qu'il mette en place des partenariats avec des opticiens. L'examen de la vue en ligne pourrait même être utilisé par ceux-ci ou par les ophtalmos même si ceux-ci voient actuellement cette initiative d'un mauvais œil !  Il reste en effet indispensable de consulter un spécialiste régulièrement afin de pourvoir diagnostiquer une éventuelle maladie oculaire.

Rappelons qu'en France, jusqu'à l'application de la nouvelle loi pour la consommation (2014), une ordonnance pour les lunettes de vue n'était pas obligatoire, sauf si bien sûr l'on souhaitait se faire rembourser par la sécurité sociale ou par sa mutuelle.

Le site internet Opternative a été créé par l'ophtalmologiste Steven Lee dans le but de "simplifier la vie des consommateurs".  Cette idée sera-t-elle applicable en France ? A suivre !

 

Vous aimez cette page ? Partagez-la