rendez-vous-ophtalmo

De 6 mois à 1 an d'attente pour un rendez-vous

 

6 mois, parfois 1 an, vous avez sans doute constaté que les délais d’attente pour les consultations ophtalmologiques sont anormalement longs. Ces délais ne sont pas tous identiques en France : ils peuvent être très courts en région parisienne ou dans les régions du sud de la France mais ils deviennent particulièrement longs dans les régions du Nord-Pas-de-Calais ou du Massif central.

 

Pourquoi les délais de rendez-vous sont ils si longs ?

 

Un ophtalmologiste sur deux qui part à la retraite n’est pas remplacé : c’est la raison principale que le Syndicat national des ophtalmologistes de France - le SNOF - invoque pour expliquer ces délais d’attente.

Au rythme actuel, le nombre d'ophtalmologistes aura chuté de 40% d’ici 2025, alors que la demande de consultations va continuer à augmenter. Les besoins ont en effet été multipliés par trois depuis 1980 en raison de l'accroissement et du vieillissement de la population : Les maladies liées au vieillissement (cataracte, glaucome, dégénérescence maculaire) augmentent et exigent plus de temps d'examen.

 

 

Une campagne avec une affiche humoristique

 

Les ophtalmologistes ont lancé une campagne d’information qui vise à augmenter le nombre de spécialistes. Le Syndicat national des ophtalmologistes de France (Snof) a précisé que l’enjeu de cette campagne est d'expliquer les causes de la pénurie d'ophtalmologistes sur le territoire et de proposer des solutions pour y remédier.

Tous les ophtalmos de France vont ainsi recevoir cette affiche humoristique à accrocher dans leur cabinet.

 

Des conséquences qui peuvent être graves pour les patients

 

Les conséquences peuvent être graves puisque certains patients souffrant de pathologies oculaires ne peuvent être traités à temps. Le SNOF rappelle qu’il est nécessaire de pratiquer des examens systématiques pour dépister à un stade précoce des pathologies comme les glaucomes et les DMLA.

Selon un sondage Ifop paru en novembre 2011 , 58% des Français disent avoir renoncé à aller voir un médecin spécialiste - notamment un ophtalmologiste - parce que le délai était trop long pour obtenir un rendez-vous !

A noter que l'ophtalmologiste est un spécialiste pouvant être consulté directement sans passer par une prescription du médecin généraliste.

 

Les solutions envisagées pour réduire les délais d’attente

 

Pour réduire les délais d'attente, le SNOF propose deux solutions :

Déléguer certaines tâches aux orthoptistes au sein des cabinets d'ophtalmologie, ce qui pourrait permettre d'accueillir 30% de patients supplémentaires

Faire passer le quota d'internes ophtalmologistes formés de 1,5% à 3% par an. En 2012 le quota d'internes formés est resté à 122, selon le Snof.

A suivre donc...choisir-ses-lunettes vous tiendra informé !

 

 
Vous aimez cette page ? Partagez-la