faut il une ordonnance Des nouvelles mesures concernant les opticiens et les ordonnances pour les lunettes de vue et les lentilles de contact sont entrées en vigueur le 17 octobre 2016 par un décret publié au Journal Officiel. 

Elles visent notamment à désengorger les prises de rendez-vous chez l'ophtalmologue, où l'attente est parfois très longue en permettant à l'opticien de changer vos lunettes ou vos lentilles si la correction n'est plus adaptée.

Ces dispositions ne concernent que le renouvellement, la première délivrance de verres correcteurs restant toujours soumise à la prescription médicale.

Durée de validité de l'ordonnance

La durée de validité de l'ordonnance pour les lunettes est fixée à :
  1 an, pour les personnes de moins de 16 ans.
  5 ans, pour les personnes  de 16 à 42 ans  (contre 3 ans auparavant).
  3 ans, pour les personnes de plus de 42 ans.

Renouvellement des lunettes de vue et des verres correcteurs

Si vous sentez que votre vue a évolué et que vous avez besoin de nouveaux verres correcteurs, l'opticien peut vous fournir des nouvelles lunettes sans que vous ayez à prendre rendez-vous avec un ophtalmologiste pour refaire une nouvelle ordonnance. Il faudra néanmoins que votre ancienne prescription soit en cours de validité. 

L'opticien est habilité à adapter votre correction à la seule condition que l'ophtalmo ne s’y oppose pas.

Vous pouvez donc refaire vos lunettes avec une nouvelle correction : 
Pour les moins de 16 ans, avec une ordonnance de moins d'un an.
Pour les personnes de 16 ans à 42 ans, avec une ordonnance de moins de 5 ans.
Pour les personnes de plus de 42 ans, avec une ordonnance de moins de 3 ans.

Des lunettes sans ordonnance ? Oui, mais en cas d'urgence uniquement !

Si vous avez perdu vos lunettes ou si les verres correcteurs ont été cassés (dans les cas de myopie, d'astigmatisme ou d'hypermétropie), le nouveau décret stipule que l'opticien peut exceptionnellement vous fournir des lunettes sans ordonnance, en précisant "lorsque l'urgence est constatée et en l'absence de solution médicale adaptée".

Renouvellement des lentilles de contact

Si vous portez des lentilles et que vous avez besoin d'une nouvelle correction, les opticiens peuvent renouveler et adapter la correction de vos lentilles de contact après réalisation d'un examen de la réfraction excepté si l'ophtalmologiste s'y est opposé dans sa prescription.

L'opticien devra alors indiquer sur l'ordonnance l'adaptation de la correction qu'il a réalisé et en informer l'ophtalmo ou le médecin prescripteur "par tout moyen garantissant la confidentialité des informations transmises".

Vous pouvez donc refaire de nouvelles lentilles :

Pour les moins de 16 ans, avec une ordonnance de moins d'un an.
Pour les plus de 16 ans, avec une ordonnance de moins de 3 ans.

Questions / Réponses

Mon ordonnance a été établie avant le 17 octobre 2016, est-elle désormais valable 5 ans ?  

Non. Ces nouvelles mesures s’appliquent aux ordonnances médicales établies à partir du 17 octobre 2016. Pour les ordonnances faites avant cette date, les opticiens ne peuvent adapter les prescriptions que lorsque celles-ci datent de moins de 3 ans.

J'ai perdu mon ordonnance, comment puis-je avoir des lunettes rapidement ?

Si vous avez perdu votre ordonnance, vous pouvez demander une copie à votre opticien qui est tenu de la garder pendant sa période de validité. Si vous n'avez pas la possibilité de prendre un rendez-vous chez votre ophtalmo rapidement, sachez que vous pouvez demander à votre médecin généraliste. Celui-ci est habilité à prescrire un équipement d'optique dès lors qu'il considère qu'il est en mesure de le faire.

Je ne souhaite pas être remboursé par la sécurité sociale, puis-je acheter des lunettes de vue sans ordonnance ?

Non. Avec la mise en application de la loi Hamon, depuis le 1er septembre 2015 il est obligatoire d'avoir une ordonnance pour acheter des lunettes de vue.

En résumé, quand suis-je obligé de prendre rendez-vous avec mon ophtalmologiste pour refaire une ordonnance ?

• Si votre prescription n'est plus en cours de validité. 

• Si votre ophtalmo ou votre médecin a donné son désaccord à tout changement de correction par l’opticien. Il s'agit d'exiger un contrôle médical régulier dans le cas de maladie des yeux ou en prévention lors de la prise de médicaments pouvant altérer l'oeil et la vision.

• Quand l’opticien décèle une presbytie jusqu’alors inconnue. Celle-ci nécessite en effet un contrôle médical approfondi.

 

 
Vous aimez cette page ? Partagez-la