fraude mutuelle - lunettesEn 2O ans, le nombre d'opticiens a doublé, il en existe aujourd'hui près de 12 000 qui se livrent parfois une concurrence acharnée. Parallèlement, les fraudes à la mutuelle se sont multipliées bien souvent de la part d'opticiens peu scrupuleux désirant attirer le client dans leur magasin, mais aussi avec la complicité du consommateur.

L’association de défense des consommateurs UFC Que choisir a publié une enquête le 20 mai dernier montrant que près d’un opticien sur cinq propose des fraudes à la mutuelle de manière à augmenter le remboursement des lunettes et ainsi les vendre plus cher. « Cette pratique est condamnable et préjudiciable, car cela alimente le côté inflationniste du système », dénonce Alain Bazot, le président d'UFC. 

Le coût de la fraude est évalué à 142 millions d'euros.

Cette enquête arrive juste au moment où le gouvernement annonce un nouveau décret (applicable dès 2015) pour réguler les prix en plafonnant les remboursements des complémentaires santé à un maximum de 450 euros pour une paire de lunettes. En savoir plus sur la baisse des remboursements optiques.

Quelques exemples d'arrangements constatés entre les opticiens et les clients :

Se faire rembourser des lunettes de soleil par la mutuelle ou comment obtenir une paire de lunettes de soleil gratuite.

Les lunettes de soleil ne sont bien sûr pas remboursées (sauf certains cas rares et pathologiques), la combine consiste alors à consulter un ophtalmologue bien souvent complice qui va faire une ordonnance à très petite correction, et ce, même si le client n'a aucun problème de vue ! La petite correction se justifie alors souvent par un travail sur ordinateur et le besoin de se reposer les yeux.

Si le client porte déjà des lunettes de vue, l'arnaque consiste alors à déclarer à la mutuelle un renouvellement des lunettes de vue.

Faire passer le montant de la monture sur les verres

Certaines mutuelles remboursent les montures et les verres, mais en général il faut savoir que les verres sont souvent mieux remboursés par les mutuelles que les montures. L'arrangement proposé par certains opticiens est donc d'établir un prix plus élevé sur les verres et de diminuer celui de la monture. En effet, il est très courant de vendre des verres plus minces et donc plus chers qui font facilement grimper la facture.

Le prix global des lunettes reste le même bien entendu mais cela permet souvent au client de se faire entièrement rembourser par sa mutuelle.

Cumuler les achats pour atteindre le forfait optique de la mutuelle.

 Lorsque la mutuelle rembourse une somme forfaitaire de frais d'optique par an (par exemple 400 ou 600 euros), il peut arriver qu'un opticien incite alors le client à acheter des montures d'un prix plus élevé ou une paire de lunettes de soleil de manière à atteindre le remboursement maximal du forfait mutuelle ! Sur la facture, bien sûr, la paire de lunettes solaire n'apparaitra pas.

Certains opticiens sont même équipés de logiciels qui intègrent les grilles tarifaires des principales mutuelles, les aidant ainsi à "optimiser" leurs factures.

Consultez également nos articles sur le remboursement des lunettes par l'assurance maladie  ou les formules de remboursement des mutuelles optique.

Ils combattent ces arnaques :

Les mutuelles

Les mutuelles qui prennent en charge plus de 60% des frais d'optique commencent depuis quelques années à s'inquiéter de ces nouvelles pratiques. Certaines emploient même de gros moyens pour arriver à traquer la fraude.

C'est le cas du réseau Santéclair, filiale des AGF, Maaf et MMA, 8 salariés - dont 6 anciens opticiens - ont été embauchés à plein temps : Les opticiens affiliés à ce réseau et qui se sont engagés à pratiquer des tarifs bien définis sont régulièrement contrôlés. En savoir plus sur les mutuelles et leur réseau d'opticiens agréés

Les mutuelles nous incitent à bien comprendre qu'avec l'arrivée de ces combines, au final c'est toujours le consommateur qui va payer plus cher : les mutuelles augmentent les cotisations en fonction de la fraude ou des prix abusifs des années précédentes. En 2010, une augmentation proche de 5% a ainsi été constatée.

Les opticiens

Face à ces pratiques qui créent une concurrence déloyale entre opticiens, certaines enseignes se sont mobilisées, envoient de faux clients dans les boutiques, constituent des preuves et attaquent en justice ces opticiens acteurs de la fraude.

Le CA estimé à la perte de la grande chaîne optique Optical Center s'est estimé à plusieurs millions d'euros par an. Ainsi, l’opticien Alain Afflelou a été condamné fin 2009 à verser 1,1 million d’euros à son concurrent, Optical Center. Toutes les grandes enseignes sont visées. Le contrôle des opticiens indépendants s'avère quant à lui plus long et plus difficile mais ils ne seront pas épargnés.

 

 
Vous aimez cette page ? Partagez-la