En France,  c'est habituellement l'opticien ou l'ophtalmo qui mesure la distance pupillaire (PD), c'est à dire la distance entre le centre de chacune de vos pupilles (à l'aide d'un pupilomètre). Si vous achetez vos lunettes sur internet, le site vous demandera certainement de lui fournir cette mesure.

écart pupillaire

L'écart pupillaire dépend bien sûr de chaque personne, la distance pupillaire moyenne oscille entre 57 et 65mm.

Pour augmenter en précision, il est parfois demandé la mesure en demi-écart, dans ce cas, c'est la distance entre milieu du nez et le centre de la pupille de chaque œil. On parle alors de RDP et LDP (demi-écart droit et demi-écart gauche). En réalité il y a souvent un abus de language, lorsqu'on parle des écarts pupillaires on parle surtout des demis écarts.

Attention, pour un bon centrage des verres de vos lunettes, l'écart pupillaire peut être différent pour la vision de près et la vision de loin. Ainsi, si le calcul se fait en demi-écart, vous devez avoir 4 chiffres : l'écart pupillaire Vision de Loin (oeil droit et oeil gauche) et l'écart pupillaire Vision de près (oeil droit et oeil gauche).

Notez que la nouvelle loi sur la consommation (loi Hamon) en application depuis septembre 2014 impose désormais à l'ophtalmologue de mesurer et d'indiquer votre écart pupillaire sur l'ordonnance.

Comment connaître son écart pupillaire ?

Cette donnée est très importante et doit être calculée au millimètre près puisqu'elle est utilisée pour centrer correctement les verres sur la monture.

Attention toutefois, pour une correction faible, une petite erreur d'un millimètre est tolérable et sans conséquences, mais pour les corrections plus fortes, si le centrage n'est pas bon, les désagréments sont inévitables : fatigue oculaire, maux de tête, douleurs musculaires, migraines ... et il vous faudra peut-être plusieurs semaines voire plusieurs mois pour faire le lien entre ces symptômes et ...le mauvais centrage vos lunettes. Pour les verres progressifs, l'écart pupillaire devra être calculé au 1/2 millimetre près.

Voici une liste de méthodes, triées par ordre de fiabilité, afin de connaître son écart pupillaire:

1La méthode la plus sûre : Retourner voir son ophtalmologue

Depuis septembre 2014, votre ophtalmologue - qui possède les outils les plus fiables pour cette mesure - est tenu de l'inscrire sur votre ordonnance. C'est évidemment la solution la plus simple et la plus sûre pour connaitre de manière exacte vos écarts pupillaires.

2Vous avez déjà acheté des lunettes de vue dans un magasin opticien, la mesure figure généralement sur votre ancienne facture :

En moyenne, c’est une valeur comprise entre 55 et 65 mm, ou si la mesure a été faite en demi-écarts, on trouve deux valeurs proches de 30 mm précédées de la lettre OD et OG. Si la valeur n'est pas présente sur la facture, vous pouvez téléphoner à votre opticien car il a sans doute rentré cette information dans votre dossier.

demi-ecarts

3Mesurer vous-même avec l'aide d'une autre personne :

Pour cette méthode de mesure, vous aurez besoin d'une règle graduée rigide.

Placez-vous devant la personne en regardant droit devant vous (fixez un point à quelques mètres)
Demandez à la personne de mesurer avec la règle, l’écart entre le centre de chaque pupille comme dans le schéma suivant.

Répétez la mesure plusieurs fois afin d’être certain de la bonne valeur, au millimètre près.

4Mesurer tout seul sa distance pupillaire :

Munissez-vous d'un instrument de mesure de longueur, une règle, un mètre ruban
Placez-vous devant un miroir en plaçant la mesure 10 cm au milieu de votre nez.
Regardez votre pupille droite et mesurer l’écart pupillaire droit puis regardez votre pupille gauche et mesurer l’écart pupillaire gauche.

Répétez la mesure plusieurs fois afin de vérifier l’exactitude des écarts pupillaires.

Nous ne conseillons pas les deux dernières méthodes pour les corrections fortes car elles peuvent comporter des risques pour vos yeux.

Les différences de mesure sont elles fréquentes ?

Oui !  Les appareils de mesure ne sont pas tous calibrés de la même façon, différentes mesures peuvent donc donner différentes valeurs. Encore une fois, l'importance de cette précision de la mesure est proportionnelle à votre correction. Si vous avez un doute, retournez voir votre ophtalmo... Ce sera fait une fois pour toute car si vous êtes adulte, cette mesure n'évolue pas avec le temps.

 

 
Vous aimez cette page ? Partagez-la