ordonnance ophtalmologiqueBien comprendre votre ordonnance pourra vous être utile si vous souhaitez par exemple acheter vos lunettes en ligne. Pour bien lire votre ordonnance il faut d'abord savoir quel est l'amétropie, c'est-à-dire le ou les défauts dont votre œil est atteint

L'hypermétropie, la myopie, l'astigmatisme et la presbytie sont les principaux défauts oculaires que les lunettes ou les lentilles peuvent corriger.

Cliquez ici pour une information plus précise sur l'ordonnance des lentilles de contact.

Quelques abréviations utilisées par l'ophtalmo

lecture ordonnance ophtalmoOD Œil Droit
OG Œil Gauche
ODG Œil Droit et Gauche
VL Vision de Loin
VPVision de Près

AV Acuité Visuelle
ADD Addition
SPH Sphère
CYL Cylindre
VI Vision Intermédiaire

Comment se présente l'ordonnance de l'ophtalmologue ?

ordonnance lunettes

Les valeurs de votre correction sont exprimées en quart de dioptries.

Vision de loin : Les chiffres hors parenthèses, précédés du signe PLUS  +  correspondent à une hypermétropie, ceux précédés du signe MOINS  -  correspondent à une myopie.

Les chiffres entre parenthèses correspondent à une astigmatie, le nombre qui suit s'exprime en degré et correspond à l'orientation de l'astigmatisme.

Vision de près : Il s'agit de la presbytie, avec la correction à apporter (ici +1,50 pour les deux yeux). Le terme "Add" signifie "addition" pour le presbyte, c'est donc un complément de la correction de loin.

Il est fréquent que les deux yeux n'aient pas la même correction. Dans ce cas, il est indiqué OD pour l'oeil droit et OG pour l'oeil gauche. 

Exemple de prescriptions pour les principaux défauts oculaires 

L'hypermétropie

Un œil hypermétrope est un œil dont la puissance au repos est insuffisante pour que l’image d’un objet éloigné se forme de manière nette sur la rétine.

Il faut donc augmenter sa puissance pour qu’il puisse voir de loin. Le port de lunettes ou de lentilles de contact ayant une puissance positive permet donc d’ajouter à la puissance de l’œil la puissance des verres de lunettes (ou des lentilles).

Exemple de prescription pour une personne hypermétrope :

Sur l'ordonnance ophtalmo OD : +2.50
OG : +3.00

Les deux yeux pouvant avoir des puissances différentes.

La myopie

Un œil myope est un œil dont la puissance au repos est trop importante pour que l’image d’un objet éloigné se forme sur la rétine.

Le cristallin ne pouvant qu’augmenter en puissance par rapport à sa puissance au repos, il n’y a pas d’effort possible à l’œil myope pour voir net de loin. La seule solution pour une personne myope est de porter des lentilles ou des lunettes ayant une puissance négative, qui se soustraira à la puissance de l’œil pour obtenir le bon rapport puissance/distance pour voir de façon nette de loin.

Exemple de prescription pour une personne myope :

Sur l'ordonnance ophtalmo OD : -3.75
OG : -3.25

L'astigmatisme

Le défaut de l'astigmatisme peut s'ajouter aux défauts déjà cités ci-dessus.

Il correspond à une irrégularité de la courbure de la cornée ou du cristallin. Un œil astigmate ne pourra jamais voir parfaitement net, quelle que soit la distance. Il faut donc porter des verres de lunettes "toriques," qui auront deux puissances différentes dans le même verre.

Exemples de prescription pour une personne hypermétrope et astigmate :

Sur l'ordonnance ophtalmo OD : +2.50 (+1.25) 90°
OG : +3.00 (+0.75) 85°
Les nombres entre parenthèses indiquent la valeur de l’astigmatisme. Le dernier nombre, en degrés, indique l’orientation de l’astigmatisme. Deux écritures sont possibles : avec un signe + ou un signe – entre les parenthèses. Ainsi la prescription ci-dessus peut également s’écrire :
  OD : +3.75 (-1.25) 180°
OG : +3.75 (-0.75) 175°

Exemples de prescription pour une personne myope et astigmate :

Sur l'ordonnance ophtalmo OD : -4.50 (+2.00) 35°
OG : -3.75 (+1.25) 65°

Qui peut également s’écrire :

  OD : -2.50 (-2.00) 125°
OG : -2.50 (-1.25) 155°

La presbytie

La presbytie n’est pas à proprement parler une amétropie. C’est un phénomène naturel de l’évolution des capacités visuelles, qui diminue avec le temps. Elle se caractérise par la difficulté ou l’incapacité à voir net de près et ce, même pour une personne qui voit parfaitement net de loin.

Le cristallin devient de moins en moins souple avec le temps, et donc sa capacité à se déformer et à faire varier sa puissance diminue. Arrive un moment où il n’est plus capable de fournir l’effort nécessaire à la vision nette de près. La presbytie survient en général entre 40 et 45 ans.

Le cristallin n’étant plus capable d’augmenter sa puissance pour s’adapter à la vision de près il faut l’aider en ajoutant de la puissance pour la vision de près : c’est l’addition. Celle-ci est exprimée sans signe mais elle est bien sûr positive, et se calcule comme la différence entre la valeur de l’aide à apporter à l’œil pour qu’il puisse voir net de loin et la valeur de l’aide à apporter à l’œil pour qu’il puisse voir net de près. Sa valeur varie en général de 0.50 à 3.50 .

Exemple de prescription pour une personne presbyte et myope :

Sur l'ordonnance ophtalmo OD : -4.00 Add 2.00
OG : -3.50 Add 2.00

Exemple de prescription pour une personne hypermétrope, astigmate et presbyte :

  OD : +2.50 (+0.75) 15° Add 1.75
OG : +2.25 (+0.50) 75° Add 1.75

L' ordonnance est-elle obligatoire pour les lunettes de vue ?

Avec la mise en application de la loi Hamon, depuis le 1er septembre 2015 il est obligatoire d'avoir une ordonnance pour acheter des lunettes de vue et des verres correcteurs.

Avant la loi de la consommation, il n'était pas nécessaire de posséder une ordonnance pour acheter des verres correcteurs (la prescription n'était utile que pour se faire rembourser par la Sécurité sociale ou par une mutuelle). Désormais une ordonnance est obligatoire. L’article L. 4362-9 du code de la santé précise ainsi que  "la délivrance de verres correcteurs est subordonnée à l'existence d'une prescription médicale en cours de validité". 

Le seul cas où vous n'aurez pas besoin d'ordonnance est un cas d'urgence (Voir cette actualité d'octobre 2016).

Une nouvelle donnée figure sur l'ordonnance : l'écart pupillaire

Depuis le 18 septembre 2014, les ophtalmologistes doivent obligatoirement mentionner les écarts pupillaires de leurs patients sur l’ordonnance de lunettes de vue. Le gouvernement a ouvertement expliqué que l’objectif de la mention obligatoire des écarts pupillaires sur l’ordonnance a pour but de faciliter les achats de lunettes de vue sur Internet. Toutefois, très peu d'ophtalmologistes le font spontanément, il faut donc souvent le demander ! 

Durée de validité de l'ordonnance lunettes

Changer de lunettes sans passer par l'ophtalmo, c'est possible : les lunettes peuvent être renouvelées - sans passer par l'ophtalmologue - même si la correction à changée. Il suffit pour cela de présenter une ordonnance de moins de 3 ans à votre opticien. 

A noter que dans le cadre du nouveau decret rentré en vigueur le 17 octobre 2016, le délai de validité de l'ordonnance pour les personnes âgées de 16 à 42 ans est passé à 5 ans. Cette mesure s’applique aux ordonnances médicales établies à partir du 17 octobre 2016.

Les conditions :

Pour les plus de 16 ans uniquement.

Si l'ophtalmo ne s'est pas opposé à ce renouvellement : dans ce cas il est écrit sur l'ordonnance " la mention "non renouvelable".

Lorsque la correction à évolué :

L'opticien peut pratiquer un examen de la vue - gratuit ou facturé environ 25 euros suivant les opticiens – et modifier les corrections des verres correcteurs.

Le remboursement Sécurité sociale et mutuelle :

Vous bénéficiez des mêmes avantages de remboursements, que ce soit par la Sécurité sociale ou bien par votre mutuelle.

Sachez qu'il faut parfois plus de 6 mois d'attente pour obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmologue.

 

 
Vous aimez cette page ? Partagez-la